KEO Votre message L'aventure de KEO Keomag Keonautes Partenaires Equipe
FAQ

















 



Pourquoi ce nom KEO?

Pourquoi avoir choisi d'envoyer "cette mémoire de l'Humanité" dans l'espace plutôt que de l'enfouir sous terre?

Pourquoi 50 000 ans?

Quels sont les risques de collision avec des micrométéorites ou des débris?

Comment pouvez-vous assurer un retour sain et sauf dans 50 000 ans?

Même si le satellite survit 50 000 ans, comment savoir si les messages résisteront eux aussi?

Comment nos lointains descendants pourront-ils lire nos messages?

Faut-il payer pour pouvoir participer?

Quand peut-on commencer à envoyer des messages?

Peut-on tout écrire?

Peut-on aussi envoyer des dessins, des photos, des sons,...?

Qu'en est-il alors des illettrés?

Comment faire quand on n'a pas accès à Internet?

En quelle langue seront stockés les messages?

Pourra-t-on accéder au contenu des messages?

Comment ce projet est-il financé?

A quelle énergie KEO a-t-il recours?

Pourra-t-on communiquer avec KEO pendant son vol?

Pourquoi KEO a-t-il des ailes?

Si KEO est un satellite passif, comment peut-il battre des ailes?

Comment seront choisies les informations constituant la "Bibliothèque d'Alexandrie contemporaine"?

Quand KEO sera-t-il lancé ?

Quand prend fin la collecte des messages pour KEO ?

En quoi KEO peut-il nous être utile dès aujourd'hui ?

Pourquoi ce nom KEO?
 

Il fallait un nom qui reflète l'esprit du projet: un projet de partage et dialogue entre les hommes.
Ce nom devait être acceptable par tout un chacun, quelque soit son âge ou sa culture. Ne pouvant puiser cette universalité dans notre passé, nos mythologies - nécessairement locales- l'idée fût d'aller chercher les sonorités (phonèmes) communs aux langues les plus parlées aujourd'hui et de choisir ceux qui sont les plus fréquemment utilisés : le [k], le [é] et le [o] ... ainsi est né KEO, un nom prononçable dans toute culture.

Retour en haut de page

Pourquoi avoir choisi d'envoyer "cette mémoire de l'Humanité" dans l'espace plutôt que de l'enfouir sous terre?
 

L'espace est plus porteur pour l'imaginaire - et c'est vraiment à l'imaginaire de chacun que KEO souhaite s'adresser.
De plus, si nous avions enfoui cette Fresque de Messages sous terre, nous aurions dû choisir un lieu, un pays... alors que le ciel appartient à tous... ou à personne.
Enfin, dans le ciel, KEO rencontrera certes les dangers de l'espace, mais du moins, il sera protégé de tout cataclysme terrestre : si un cataclysme devait arriver, KEO jouerait alors vraiment son rôle de gardien de cette "mémoire de l'humanité" d'aujourd'hui.

Retour en haut de page

Pourquoi 50 000 ans?
 

50 000 ans est la date-miroir d'un moment remarquable dans l'évolution de l'espèce humaine : le moment de l'apparition de l'Art, témoin de la capacité de l'Homme à la représentation symbolique.
50 000 ans, c'est aussi une distance dans le temps tellement vertigineuse et interpellante qu'elle nous oblige à quitter nos références quotidiennes et, nous mettant tous sur un même pied d'égalité, nous invite à aller fouiller dans nos rêves, dans nos convictions profondes...
De fait, 50 000 ans ne représente que 1% de l'aventure de l'espèce humaine, qui est apparue sur Terre voici quelque 5 millions d'années.
C'est de plus une distance-temps qui donnera à nos témoignages une vraie valeur archéologique à nos descendants, car il est fort probable qu'à cette échelle, il ne restera plus de traces concrètes de l'activité des Hommes d'aujourd'hui, recouvertes à leur tour par l'activité des Hommes de demain.

Retour en haut de page

Quels sont les risques de collision avec des micrométéorites ou des débris?
 

Le risque principal pour KEO réside effectivement dans la possibilité d'une collision avec un micrométéorite ou un débris d'origine humaine. C'est en ce sens que le coeur de KEO est protégé par plusieurs boucliers de tungstène, titane et aluminium, séparés par du vide.
Toutefois, si la pollution d'origine humaine de l'espace devait continuer au rythme de croissance actuel pendant encore une cinquantaine d'années (+5% par an), KEO n'aurait quasiment aucune chance de survie.
Néanmoins, il est fort à penser que la communauté humaine aura d'ici là pris des mesures restrictives, car ces débris mettent en danger non seulement le fonctionnement de coûteux satellites à vocation militaire, scientifique ou commerciale, mais aussi la vie d'astronautes stationnés en orbite ou voyageant dans les navettes spatiales.De fait , les grandes agences spatiales comme la NASA ou l'ESA développent d'ores et déjà des programmes visant à "nettoyer" l'espace de ces débris. C'est pourquoi nous considérons aujourd'hui ce risque comme non rédhibitoire.

Retour en haut de page

Comment pouvez-vous assurer un retour sain et sauf dans 50 000 ans?
 

Une étude de faisabilité technique a été menée au cours des années 1996-97 : elle a permis de conclure que le retour de KEO sur Terre, sain et sauf, d'ici quelque 50 000 ans était réaliste.
Cela signifie que KEO a des chances raisonnables d'atteindre son objectif - équivalentes à celles de missions interplanétaires lancées aujourd'hui. Pour cela, KEO s'appuie sur nos capacités actuelles de modélisation fine, fait appel aux technologies déjà maîtrisées de capsule de rentrée et utilise des matériaux qui dans la nature ont déjà fait preuve de leur durabilité (ex. Titane, Tungstène).
(Pour plus d'informations, vous pouvez télécharger les 3 pages traitant de la faisabilité technique issues de la communication en langue anglaise réalisée au 48ème Congrès International d'Astronautique, Turin, octobre 97)

Retour en haut de page

Même si le satellite survit 50 000 ans, comment savoir si les messages résisteront eux aussi?
 

Les disques de verre sur lesquels seront gravés les messages ont été soumis en juillet 1998 à des tests intensifs d'irradiation au GANIL (Grand Accélérateur National d'Ions Lourds). Après exposition à l'équivalent de 50 000 ans de radiations cosmiques, les disques s'avèrent intacts et les données qu'ils comportent inaltérées.

Retour en haut de page

Comment nos lointains descendants pourront-ils lire nos messages?
 

Il est évident que ce qui est aujourd'hui le "must" de nos technologies - le lecteur laser - sera alors totalement dépassé et certainement oublié.
Or pour des raisons de volume et de fragilité intrinsèque, il est impossible d'ajouter un lecteur à la charge utile de KEO. Nous travaillons donc actuellement à la rédaction d'un "mode d'emploi" en termes symboliques simples expliquant comment construire un lecteur de CD pour accéder au contenu des disques. A l'instar de la Pierre de Rosette, ces informations leur seront fournies de manière redondante afin d'en faciliter le décryptage.

Retour en haut de page

Faut-il payer pour pouvoir participer?
 

Non. KEO est une opération gratuite ouverte à tous.
Afin de permettre à chacun de participer, nous avons voulu limiter le coût de la participation individuelle tout au plus au prix d'une connexion internet ou à celui d'un timbre-poste pour l'acheminement de son message.

Retour en haut de page

Quand peut-on commencer à envoyer des messages?
 

Vous pouvez nous adresser vos messages dès maintenant, soit au travers de notre site Internet www.keo.org via la page "Votre Message", soit par courrier à KEO -BP 100 - 75262 PARIS Cedex 06 - France.

Retour en haut de page

Peut-on tout écrire?
 

Oui, chacun dispose de l'équivalent de 4 pages de liberté pour prendre la parole et décider en toute liberté du contenu de son message. La seule contrainte est de ne pas dépasser 6 000 signes, espaces compris, soit l'équivalent de 4 pages format A4 par message. Ceci afin de permettre aux 6 milliards d'habitants que nous sommes aujourd'hui sur Terre de pouvoir participer à KEO. Chacun n'a le droit qu'à un message Par ailleurs, afin de permettre à nos descendants de mieux savoir " qui " était l'auteur de chaque message, certains champs d'information sont à remplir obligatoirement : date de naissance, sexe, langue maternelle, langue d'écriture du message..., d'autre sont facultatifs : nom, prénom, ...

Retour en haut de page

Peut-on aussi envoyer des dessins, des photos, des sons,...?
 

Non, seuls les messages écrits sont acceptés. En effet, dessins, photos et sons sont des informations très "gourmandes" en mémoire informatique, donc en espace de stockage. Si nous avions accepté ces formes de messages, il aurait été impossible d'offrir un espace d'expression à toute personne aujourd'hui vivant sur Terre. Etant données les contraintes physiques d'espace mémoire, une forme de restriction ou de censure aurait été nécessaire. Cela contredisait l'esprit de ce projet : œuvre collective ouverte à tous. Néanmoins, parce que l'image et le son constituent des formes incontournables de témoignages de notre temps, un espace conséquent leur sera consacré dans la "Bibliothèque d'Alexandrie contemporaine" (l'Encyclopédie des savoir, des us et coutumes des hommes du XXIème siècle).

Retour en haut de page

Qu'en est-il alors des illettrés?
 

KEO compte essentiellement sur la solidarité humaine pour recevoir les messages de personnes illettrées.
Nous travaillons actuellement à impliquer des réseaux internationaux qui pourront se faire l'écho du projet auprès de leur public propre et aider à la collecte des messages.
Quand un enfant aura entendu parler de KEO, à l'école, à la télévision, à la bibliothèque ou au dispensaire, nous souhaitons qu'il en parle chez lui à ses parents ou ses grands-parents. Si l'un d'entre eux devait ne pas savoir écrire, ne peut-on pas imaginer que cet enfant prenne en note un message délivré par voix orale ?

Retour en haut de page

Comment faire quand on n'a pas accès à Internet?
 

Si vous n'avez pas d'accès propre à Internet et si vous ne pouvez pas en trouver dans votre environnement - chez des amis, dans un cybercafé, à la bibliothèque, l'école ou la mairie, il vous est possible d'adresser votre message par courrier à KEO, BP 100 - 75262 PARIS Cedex 06 - France.

Retour en haut de page

En quelle langue seront stockés les messages?
 

Les messages seront stockés dans leur langue originale, celle dans laquelle chaque auteur aura choisi de s'exprimer.

Retour en haut de page

Pourra-t-on accéder au contenu des messages?
 

Oui, tous les messages, après avoir été rendus anonymes, seront librement accessibles. Nous rechercherons même à en assurer une diffusion la plus large possible. Car sans un réel partage des messages entre nous, KEO n'atteindrait pas pleinement son but.
En effet, si KEO constitue un formidable cadeau à l'attention de nos lointains descendants, son intérêt réside tout autant dans son impact sur nous aujourd'hui.
Au fur et à mesure de leur arrivée, tous les messages sont stockés dans plusieurs bases de données sécurisées qui seront accessibles à tous via Internet après le lancement de KEO. Chacun pourra alors s'enquérir sur la communauté des Hommes de l'Afrique, de l'Amérique, de l'Australie, de l'Asie, de l'Europe...

Retour en haut de page

Comment ce projet est-il financé?
 

Projet à but non-lucratif, ouvert à tous, KEO est réalisé grâce à la contribution bénévole de nombreux professionnels, individus, entreprises ou institutions, qui apportent gracieusement au projet leur savoir-faire.
Ainsi réalisé grâce à des dons de compétences et des apports en nature, ce projet peut préserver sa transparence, loin de toute finalité marchande, et éviter la critique d'une meilleure utilisation, par exemple à des fins humanitaires plus urgentes, des fonds qu'il aurait nécessités.
Seule l'Equipe Projet qui s'occupe à temps plein de la coordination des différents acteurs et chantiers, doit aujourd'hui trouver les moyens de son financement au quotidien.

Retour en haut de page

A quelle énergie KEO a-t-il recours?
 

KEO n'a pas d'énergie propre. C'est un satellite passif, c'est-à-dire qu'il ne contient aucune source d'énergie ni instrumentation active à bord. Une fois injecté sur son orbite, c'est sous l'effet conjugué des seules lois de la nature (lois de la balistique, attraction terrestre, lunaire et planétaire, pression de radiation solaire et freinage dû à l'atmosphère terrestre résiduelle) qu'il poursuivra sa trajectoire pendant quelque 50 000 ans avant de retrouver son sol natal.

Retour en haut de page

Pourra-t-on communiquer avec KEO pendant son vol?
 

Non, car KEO est un satellite passif : une fois lancé sur son orbite, nous ne pourrons plus avoir de contact avec lui. Par contre, nous pourrons voir et suivre KEO dans sa course à l'aide de quelques télescospes optiques de grande puissance puisqu'il évoluera à quelque 1800 km de nous.
D'autre part, pour durer 50 000 ans, KEO se devait de n'être constitué que de matériaux stables entre eux : les matériaux interactifs entre eux comme des batteries ou des piles, qui nous auraient permis de communiquer avec lui, auraient connus des décompositions imprévisibles pouvant mettre en danger la longévité de KEO.

Retour en haut de page

Pourquoi KEO a-t-il des ailes?
 

C'est pour des raisons purement symboliques que KEO est doté de deux grandes ailes. Ainsi paré, il interpelle l'imaginaire et évoque la figure mythique de l'oiseau messager des hommes du XXIème siècle.

Retour en haut de page

Si KEO est un satellite passif, comment peut-il battre des ailes?
 

Pour permettre à ses ailes de battre, KEO a recours à une technologie complexe dite des "alliages à mémoire de forme".
De tels alliages métalliques dits à mémoire de forme présentent la capacité d'apprendre des formes différentes à des plages de températures données, autant de formes qu'ils recouvriront à chaque fois qu'ils rencontreront ces mêmes températures.
Dans le cas de KEO, il est fait appel à la différence de températures entre l'ombre et le plein soleil, pour qu'au cours de sa course autour de la Terre, KEO élève "naturellement" ses ailes quand il rencontre les rayons du soleil et les abaisse en pénétrant dans le cône d'ombre de la Terre.
Ainsi les ailes de KEO s'abaisseront chaque fois que KEO rentrera dans le cône d'ombre de la Terre, pour s'élever dès que KEO rencontrera à nouveau la lumière directe du soleil. C'est pourquoi KEO n'a aucunement besoin d'énergie interne ni de panneaux solaires pour battre des ailes.

Retour en haut de page

Comment seront choisies les informations constituant la "Bibliothèque d'Alexandrie contemporaine"?
 

Un "Comité des Sages" évolutif, pluriculturel, pluridisciplinaire et pluriconfessionnel, a aujourd'hui pour mission de définir les informations géopolitiques et culturelles traduisant les us et coutumes des hommes de ce XXIème siècle, à transmettre à nos descendants.

Retour en haut de page

Quand KEO sera-t-il lancé ?
 

Du fait de sa logique de lancement gracieux, le satellite étant lancé comme " passager secondaire ", KEO est tributaire du lancement d'une mission scientifique ou commerciale dont l'orbite sera compatible avec la sienne. Dans le cadre du développement prévisionnel du lanceur Ariane 5 / 10 tonnes la première plage de lancement possible se situe à l'horizon 2014 / 2015

Retour en haut de page

Quand prend fin la collecte des messages pour KEO ?
 

En raison de la nouvelle date de lancement prévue pour KEO (2014/2015) et du calendrier prévisionnel de fabrication de KEO, il est aujourd'hui prévu de clore la collecte des messages fin 2014. Un délais de 18 mois est effectivement nécessaire entre la fin de la collecte des messages, leur gravure sur les disques de verre emportés à bord de KEO et la mise en fabrication / intégration du satellite.

Retour en haut de page

En quoi KEO peut-il nous être utile dès aujourd'hui ?
 

Dès la mise en orbite de KEO, tous les messages reçus par KEO seront rendus anonymes dans leur copie conservée sur Terre et destinés à être librement accessibles sur le site Internet. Toutefois, en accordant 1 minute de lecture pour chaque page, il faudrait par exemple 10 années sans dormir pour prendre connaissance de seulement 1 million de messages ! C'est pourquoi tous les messages de KEO seront analysés par les moyens de la linguistique automatique, ce qui nous permettra de répondre à la double question : " qui sommes-nous " et " comment tous ensemble nous pourrions réaliser un monde plus humain entre nous ".

 


Retour en haut de page



Contactez-nous  |  FAQ  |  Lexique  |  Plan du site  |  Retour Home